En route vers le désert !

J Août 2020Non classé0 commentaires

Hey, nous revoilà sur le blog ! On aime bien vous faire patienter, mais promis on essaiera de réduire le temps d’attente entre les prochains articles. Nous avions besoin de mettre « tout ça » sur pause.

Après la belle découverte de Kasbah-el-Jouâd, nous avons repris la route direction Foum-Zguid, où nous avons juste passé une nuit. La soirée fut douce, les enfants ont joué dehors et nous avons mangé autour du feu. Le lendemain nous avons roulé 3h avant d’arriver à Zagora, dernière grande ville avant le désert du Sahara ! Deux nuits sur place et de nouveau en route, direction M’hamid aux portes du désert. Là-bas nous passerons une nuit dans la cour d’une kasbah du vieux M’hamid avec les Martone’s, Mathieu et Shoreh avant de filer vivre une expérience incroyable…

La route qui mène à Foum Zguid
foum zguid village marocain
route vers zagora au maroc
Camping car sur route désertique au maroc
arrivée à Zagora au Maroc
troupeau de dromadaire au maroc
Des garagistes au top à Zagora
une super rencontre au maroc

Jeudi 27 février

A peine revenue du désert, je ressens un besoin urgent d’écrire cet article. Il ne me restera de cette expérience que de lointains souvenirs, mais les mots seront là pour pouvoir revivre un peu ce rêve magique.

Le destin a fait que nous sommes partis deux jours dans le désert avec M’Barack, rien n’était prévu, tout s’est déroulé à merveille !

Nous sommes partis de M’hamid avec Mathieu et Shoreh, nous avons garé nos maisons roulantes, pris un sac à dos, sommes montés dans un 4×4 et in’challah.

Convoit de capervan dans le vieux M'hamid
Campement dans une kasbah à M'hamid au Maroc

Première après-midi, nous sommes arrivés au campement de M’Barack, à 7km de M’hamid, au milieu de petites dunes. Salon marocain sous la tente berbère, nous n’avions qu’à boire le thé et nous reposer. Nous avons ensuite déjeuné dans sa petite maison, bien chaleureuse où il faisait plus frais. C’est Youssef qui nous a préparé les repas durant ces deux jours. Nous lui avons demandé si on pouvait l’aider, ses seuls mots « tranquille, machi mouchkil ». Il faisait chaud, le repos était impératif. J’ai ensuite pu assister avec Zélie à la préparation de notre dîner, harira (soupe) et le tajine aux légumes. Youssef nous a même appris à dire le nom des légumes en arabe. Vers 17h, nous avons pu aller explorer les dunes, courir, sauter, s’arrêter et respirer devant tant de beauté. Les filles ont adoré leur  terrain de jeux illimité. Le coucher de soleil fut doux, comme un velouté. Nous prenons l’habitude d’en faire une cérémonie de gratitude, remercier pour la journée, pour les rencontres, les « p’tits » bonheurs, …

Tente berbère au Maroc
Bivouac de Mbark à M'hamid au Maroc
Dégustation du thé à M'hamid au Maroc
un repas bien mérité
Les filles s'amusent avec les djambés
On s'amuse dans les dunes
Arbre dans le désert au Maroc
Des gens heureux dans le désert
Panorama des dunes à M'hamid au Maroc

Après le dîner,  rassemblement autour du feu, M’Barack et Youssef ont joué des instruments traditionnels et chanté, nous avons discuté et admiré la voûte céleste. Quelle magie, peu de pollution lumineuse, la voie lactée transcendante nous a envoûté. Les premières étoiles filantes sont apparues pour notre plus grand bonheur.

Cette nuit-là, nous avons dormi dans de petites cabanes peintes en noir, malgré le froid de la nuit elles gardent la chaleur de la journée.

Tombée de la nuit dans le désert au maroc
Des copains heureux au Maroc
Musiciens autour du feu dans le désert au Maroc
Des copains autour du feu sous la voie lactée

Tout le monde a parfaitement bien dormi, pas un bruit, juste le silence. Nous nous sommes réveillés peu avant le lever du soleil, le sable était froid, l’air frais. Profiter de cet instant te prépare à passer une belle journée. Damien fut plus sensible au charme du matin, les ombres, les couleurs…

Après un petit déjeuner copieux, nous sommes partis en 4×4 direction l’Erg Chigaga. Nous avons traversé les deux premiers déserts, les plateaux « reg », un désert plutôt plat, fait de sable ou de terres avec un peu de végétation et le désert noir « hamada » fait de roches noires.

A l’heure chaude, nous nous sommes arrêtés dans une oasis, thé, déjeuner, repos, re-thé,… Nous avons pris le temps de siester, de ne rien faire. Juste d’être là.

Lever de soleil du le désert du Sahara au Maroc
Mbark conduit sur les pistes désertiques au Maroc
Lever de soleil sur les dunes au Maroc
Notre guide Mbark à M'hamid au Maroc
Campement nomade au milieu du désert
Instant lecture père fille dans une oasis au Maroc
Damien au milieu du hamada au Maroc
Palmiers au milieu d'une oasis dans le désert
Des gens heureux au milieu du désert
Repas au milieu d'une oasis dans le désert

Vers 16h, nous avons repris la route vers Chigaga. Nous avons ri, chanté, applaudi au son des musiques berbères, il régnait dans le 4×4 une belle ambiance. Au loin, nous avons pu apercevoir une dune, puis deux, puis d’innombrables dunes de plus en plus grandes. L’erg Chigaga était là devant nous, avant d’y arriver c’était verdoyant, des tapis de roquettes en fleur, des dromadaires, un superbe panorama. Rouler dans les dunes était extra, M’Barack un vrai pilote, nous nous sommes quand même tanqués. « machi mouchkil » nous a-t’il dit, effectivement, il a dégonflé les pneus et nous sommes repartis sans problème.

Arrivés sur le lieu de bivouac, nous sommes partis escalader les dunes, et quel spectacle une fois en haut, une mer de sable… Epoustouflant, nous sommes bien restés deux heures à contempler le Sahara. Nos cinq sens en éveil, le doux contact du sable, l’air sec caressant notre peau, le sable croustillant sous nos dents…(ahah), les dunes dorées à perte de vue et ce silence…. Un silence assourdissant 😉

Coucher de soleil exceptionnel, des couleurs explosives, du jaune, de l’orange, de l’ocre… Un panorama à 360 ° qui nous a fait tourner la tête.

Une fois le soleil caché, le froid s’est vite fait sentir, le sable est redevnu frais, nous avons couru, glissé,… Nous étions redevenus des enfants, joyeux, insouciants…

l'arbre solitaire au milieu du désert au Maroc
Land Rover abandonné dans le désert du Sahara
Mbark conduit sur les pistes désertiques au Maroc
Ramassage de bois pour le feu dans le désert
Dromadaire au milieu de la piste désertique
Ramassage de bois pour le feu
Troupeau de dromadaires en face de l'erg Chegaga
Ramassage de bois pour le feu dans le désert
Les filles et les dromadaires du Sahara
Ramassage de bois pour le feu dans le désert
Erg Chigaga dans le désert du Sahara
notre guide Mbark au milieu du désert du Sahara
Voiture ensablée dans le désert
Tout le monde à pied dans le désert
Les filles font de la luge sur les dunes du Sahara
Caravane de dromadaires au milieu du désert
Coucher de soleil dans le désert du Sahara
Les amis au milieu du désert
Magnifique vue sur les dunes du Sahara au Maroc

Une fois en bas, le bivouac était prêt. Nous avons posé nos affaires dans nos tentes, nous nous sommes couverts, nous n’avions plus qu’à profiter de la soirée autour du feu. On ne se lasse pas de boire le thé ou de la verveine et de déguster de délicieuses tajines et omelettes berbères. Une fois le feu éteint, nous avons pu une fois de plus admirer le ciel étoilé mais cette fois-ci sans aucune pollution lumineuse. Incroyable, une sensation d’unité, de ne faire qu’un avec l’univers. Nous avons fait des vœux au passage de chaque étoile filante, nous avons refait le monde… Ce moment restera gravé en moi, en mon fort intérieur, avec une joie secrète de le revivre très prochainement.

La nuit fut fraîche, j’ai dormi entre mes deux filles, je me sentais apaisée, connectée, avec la sensation d’avoir accompli quelque chose…

Voie lactée au milieu des dunes du Sahara au Maroc
Tous autour du feu au bivouac dans le désert
Préparation du thé le soir au coin du feu dans le désert du Sahara
Voie lactée au milieu des dunes du Sahara au Maroc

Au réveil, qu’une envie, remonter en haut des dunes voir les premiers rayons du soleil. Damien est parti en avant avec son appareil photo, il y a passé son plus beau moment m’a-t-il dit…

J’ai pu repasser un beau moment entre ciel et terre accompagnée de Shoreh, un dernier instant pour s’imprégner de ces sensations intemporelles.

Les amies au sommet d'une dune dans le Sahara
Photo noir et blanc dans le désert du Sahara
Photo noir et blanc dans le désert du Sahara
Photo de groupe avec Mbark et Youssef

Merci M’Barack, merci Youssef, merci Mère Nature, merci la Vie !

See u soon

Stef